En 2004, je commence à voyager hors de mon pays natal. En 2017, ce sont les sols de pas moins de 15 pays et plus de 80 villes que j’ai foulés.

Le voyage en solitaire me permet de prendre le temps nécessaire pour observer. La culture, les populations, l’urbanisme, l’architecture du pays sont autant d’éléments à percevoir au travers de la vue, de l’ouïe, de l’odorat, du goût et du toucher. J’apprends à gérer tous les éléments du voyage, le temps, les ressources, mais surtout à laisser place à l’imprévu.

Je reste en moyenne trois jours minimum dans chaque destination afin de m’imprégner de l’ambiance locale et joins le dessin à la photographie et aux échanges avec les personnes que je rencontre, afin de mieux connaître les lieux.