Création de jeux de lumières conférées par le mouvement de l’objectif pour simuler les sons ou la musique ressentis personnels.  


La synesthésie  est un phénomène neurologique non pathologique par lequel deux ou plusieurs sens sont associés. Certaines synesthètes l’appliquent dans leurs créations, comme les compositeurs :  Alexander Scriabin et Rimsky-Korsakov, le peintre Wassily kandinsky. Bien que Paul Klee et František Kupka ne soient pas synesthètes, la couleur et la composition graphique de leurs tableaux représentent, pour moi, les caractères du son et la symphonie. 

 

Dans le sujet « Rythme et mélodie », à l’aide de l’exposition longue et par la manipulation d’objectifs dans les espaces obscurs, Je varie la luminosité, en disposant les différentes sources de lumières à des hauteurs et des distances variées, pour transcrire les sentiments de la musique  que j’écoute.  

Les Quatre Saisons de d’Antonio Vivaldi : 
les concertos qui répondent harmonieusement aux natures de chaque saison, dont la résonance sonore et les sons aigus et graves du violon, suscitent en moi des sensations très fortes. « J’essaye de retranscrire ce sentiment à l’aide du light painting avec différentes compositions d’images et de couleurs dans le but de représenter le rythme et la mélodie de ces concertos.» 

 

Exemple technique  « Sonnerie du tambour » 
Prise de vue en pénombre. 
Positionnement de l’objectif dans un pot en verre. Rotation simultanée et inverse de l’objectif et du pot. La couleur rouge provient de la lumière extérieure traversant un rideau rouge. 

La forme cylindrique rappelle un tambour dont les vibrations du son sont symbolisées par la circonférence du pot. 

 

 

 

ACQUISITION